Pourquoi bien respirer est-ce respirer par le ventre

Par Sylvie 27 juin 2015
Home  /  Actualité  /  Pourquoi bien respirer est-ce respirer par le ventre
frei sein

Ça ne rate pas, dès que l’on ouvre un livre, magazine ou un site web traitant de la gestion du stress et à fortiori quand on consulte un sophrologue on nous affirme qu’il est fondamental de bien respirer. Mais qu’est-ce-que cela signifie et pourquoi est-ce si important ?

Respirer par le ventre : une capacité naturelle

Bien respirer signifie respirer par le ventre. Ce conseil peut sembler difficile à mettre en pratique, voire incongru tellement nous sommes habitués à respirer en utilisant notre cage thoracique. Et pourtant, quiconque a déjà observé un nouveau-né a remarqué que c’est son petit ventre qui se gonfle et se dégonfle à chaque inspiration et expiration. Il semblerait donc que respirer avec le ventre soit une capacité naturelle et même plus, que notre corps soit conçu pour respirer de cette façon…..

Mais alors que s’est-il passé ? Pourquoi dans plupart des cas respirons-nous avec la cage thoracique ? en réalité, nous conservons notre capacité naturelle à respirer avec le ventre jusqu’aux environs de 2 ans. C’est en effet à partir de cet âge que commence à se constituer ce que Freud appelle le Moi conscient, c’est à dire cette instance psychique qui va nous permettre de penser, d’analyser et surtout de nous définir en tant que personne.

C’est à partir de cet âge que l’enfant commence à comprendre que son environnement (parents, éducateurs, enseignants, etc…) attend quelque chose de lui et que ce que lui ressent, ou ce dont il a envie ne correspond pas toujours à ces attentes. Ce décalage va générer peurs, colères, frustrations qui, si elles ne sont pas entendues par l’entourage et évacuées, vont être stockées par l’enfant provoquant certains symptômes au nombre desquels une respiration de plus en plus limitée et qui va progressivement monter vers le niveau thoracique. L’individu passe ainsi peu à peu d’une respiration naturelle abdominale vers une respiration dite « sociale » thoracique.

Les conflits internes se matérialisent au niveau de la respiration 

Pourquoi ? Tout simplement parce que la respiration est notre besoin vital par essence. C’est par la respiration que nous prenons notre premier contact avec la vie aérienne à la naissance, l’air est le seul élément dont on ne peut absolument pas se passer plus de quelques secondes, voire quelques minutes pour les apnéistes les plus entrainés.

La sagesse populaire l’avait d’ailleurs bien compris ; ne parle-t-on pas du « souffle de vie », de pousser son « dernier souffle » pour désigner la mort ? Ainsi, la respiration est LA fonction qui nous connecte à la vie et donc à nous-mêmes ; quoi de plus normal alors qu’elle soit la première touchée lorsque nous nous sentons remis en cause dans ce qu’il y a de plus vivant en nous, c’est-à-dire nos envies, nos instincts, notre spontanéité ?

Que nous apporte la respiration abdominale ?

La nature nous a créés ainsi, il doit y avoir une raison. Eh bien oui … il y en a même plusieurs. D’abord respirer par le ventre est le meilleur moyen d’utiliser le maximum de notre capacité respiratoire. En effet, avec la respiration abdominale, c’est le ventre qui va être sollicité mais également notre cage thoracique qui ne va pas pour autant rester statique, bien au contraire car c’est en respirant avec le ventre que nous allons pouvoir utiliser la partie inférieure de notre cage thoracique qui avec la respiration sociale c’est absolument pas stimulée. Ainsi, nous utilisons le maximum de notre capacité respiratoire (je fais ici bien sûr référence à notre capacité respiratoire de base quotidienne et pas à la capacité que l’on peut atteindre lors d’exercices de respiration profonde) ce qui permet une meilleure oxygénation du cerveau et du corps entier.

Mais il y a plus, respirer avec le niveau abdominal va permettre de mieux faire fonctionner le diaphragme qui est une membrane située à la base du sternum et qui se lève et s’abaisse au rythme de notre respiration. En s’activant de façon plus prononcée, ce diaphragme va exercer une sorte de massage sur les organes internes permettant une libération des tensions.

Comment pratiquer la respiration abdominale ?

Finalement, la bonne nouvelle c’est qu’il ne va pas s’agir d’apprendre à respirer par la ventre mais plutôt de se rappeler comment le faire. Et d’expérience, rassurez-vous, c’est comme le vélo : quand on sait faire, c’est pour toute la vie même si on n’a pas pratiqué depuis longtemps !

Le premier exercice généralement conseillé en sophrologie va consister à prendre quelques minutes chaque jour pour faire quelques respiration en se concentrant sur l’abdomen. Concrètement, allongez-vous dans un endroit calme, posez vos mains sur votre ventre et fermez vos yeux. Imaginez ensuite que vous avez un petit ballon à l’intérieur de votre ventre et que ce petit ballon va se gonfler au moment de l’inspir, puis se dégonfler au moment de l’expir. Faites ce mouvement plusieurs fois jusqu’à ce que vous sentiez bien votre abdomen se soulever puis s’abaisser.

Après quelques jours de cet exercice, vous verrez qu’il vous semblera de plus en plus facile de respirer avec votre ventre. Après quelques semaines de pratique régulière, vous vous apercevrez que, tout naturellement vous respirez à tout moment avec votre ventre. Non seulement vous aurez retrouvé votre capacité naturelle à respirer mais en plus vous maîtriserez le principe de base de beaucoup d’exercices respiratoires proposés par la sophrologie, le yoga ou d’autres techniques destinés à se sentir mieux, à mieux gérer le stress et les émotions.

 

Sylvie Renoulet
Fondatrice de Sophrolia
Consultations de sophrologie à Sélestat et Colmar
Formation de sophrologue en Alsace

 

Category:
  Actualité